Aller au contenu principal

LYCEE - CFA - CFPPA de CAULNES

 

 

Jean-Marc Colin et Fabien Moretti ont partagé une expérience originale :
Rendre visible une création, à partir dune idée : le discours de Thomas Sankara à Addis-Abeba, le 29 Juillet 1987, quelques mois avant sa mort.
Thomas Sankara est un homme politique anti-impérialiste, pan-africaniste et tiers-mondiste burkinabé. Il est né le 21 décembre 1949 à Yako en Haute-Volta et mort assassiné le 15 octobre 1987 à Ouagadougou au Burkina Faso.
Il incarna et dirigea la révolution burkinabé du 4 août 1983 jusqu'à son assassinat lors d'un coup d'État qui amena au pouvoir Blaise Compaoré, le 15 octobre 1987. Il a notamment fait changer le nom de la Haute-Volta, issu de la colonisation, en un nom issu de la tradition africaine le Burkina Faso, le pays des hommes intègres et a conduit une politique d'affranchissement du peuple burkinabé. Son gouvernement entreprit des réformes majeures pour combattre la corruption et améliorer l'éducation, l'agriculture et le statut des femmes. (sources Wikipédias) Les deux artistes ont confronté leurs langages artistiques personnels, construit un échafaudage artistique nouveau, rencontré les publics, discuté leur choix, leurs doutes.
Cette expérience vous est proposée sur la scène du lycée de Caulnes avec dans les esprits l'idée que l'art est d'abord un cheminement, une construction permanente et qu'une oeuvre est d'abord le résultat d'un processus que l'on peut rendre visible dans l'intérêt d'un échange de parole et d'émotion. Un grand merci d'ores et déjà à Fabien Moretti et Jean-Marc Colin pour la générosité, l'honnêteté et la qualité de leur travail dans cette expérience particulière qui relie création artistique et éducation.